Suchitoto, je ne vous ai rien dit…

by Adrien D. posted 4 mars 2012 category Carnet Blanc, salvador

Suchitoto, peut-être le secret le mieux gardé du Salvador.

La « coloniale oubliée » qui pour un temps, fut presque notre coloniale oubliée, notre île déserte, notre point de sortie avec le monde connecté. C’est un luxe qu’on peut encore s’offrir, ici perdu sur le plateau nord du Salvador, à une heure à peine de la capitale.

Cachant aux regards du monde ses enchevêtrements de voies pavées qui laissent apparaître des touffes de verdure qui les rendent inoubliables, comme ces villas de la Mouzaïa chères à mon coeur. La ville, dérobe ses façades nacrées et toniques et son café des habitués sur le Parque Central. Elle protège jalousement ses pupusas commandées à l’emporte-pièce sous le sacré-coeur, le bruit des sabots qui claquettent sur la pierre. Suchitoto jouant les Narcisse, contemple son reflet dans les eaux du lac Suchitlán en attendant que sonne son heure.

Il suffirait d’un signe, un petit battement d’aile au Japon ou à Paris, une signature en bas d’une page à en-tête de l’Unesco pour que Suchitoto ne devienne la nouvelle frontière.

Nouvel Antigua, nouveau Granada, nouveau Carthagène… Un contre-temps qui rendit cette ville admirable à nos yeux. A coup sûr, nous fûmes privilégiés.

Bienvenue donc, devant un des coups de coeur de ce voyage : Suchitoto, San Salvador, ne le répétez surtout pas !

 


2 Responses to Suchitoto, je ne vous ai rien dit…

  1. Heureux de suivre votre périple et de découvrir.
    Profitez bien de ce moment de la vie!
    Nous vous embrassons..
    Michel et Sabine

    • Bonjour Sabine bonjour Michel,
      C’est gentil de passer faire un coucou. Nous espérons que toute la famille se porte pour le mieux. Amitiés. Adrien

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

*

Top