- Hide menu

Parmi les H’Mongs

Parmi les rizières étagées,le long des montagnes du sud-est asiatique, un peuple au passé riche de deux mille ans d’histoire, baigne toujours dans des vallées embrumées. Dans la région de Sapa, les tenues traditionnelles faîtes de chanvres sont, aujourd’hui encore, fièrement arborées par les femmes qui ponctuent un scénique décor de touches colorées.

Ce peuple de montagnards, des plus avenants,aurait pu connaître un destin différent, pourquoi pas, un pays… Fortement médiatisés pour leur rôle d’opposants face aux émergences communistes dans la région, leur sort n’a pas été desplus heureux au cours du XXè siècle mais les H’Mongs n’ont jamais abdiqué et ils ont su conserver quasi-intacte leur culture. Nombre de leurs descendants vivent aujourd’hui exilés aux Etats-Unis, en Australie ou bien en France.

Bienvenue parmi les H’Mongs le temps de ce tirage photo.

Feedback technique

Créer la relation :

La photographie de groupes humains et a fortiori ethniques requiert une qualité essentielle : la patience. Il est indispensable d’établir au préalable une relation avec les sujets, un lien de confiance qui permettra au moment opportun d’avoir cet échange qui transpirera dans vos photos. Car voilà bien ce dont il s’agit, donner et recevoir. Il vous sera impossible d’obtenir un tel résultat en “volant” vos clichés, prenez donc votre temps.

Créez la scène de votre théâtre :

En voyage, les enfants constituent probablement la meilleure porte d’entrée vers l’ensemble du groupe social. Curieux et joueurs, c’est en vous ouvrant à ces enfants que vous serez en mesure de créer cet indispensable lien.

La plupart des photographes voyageurs ont leur “truc” pour s’attirer les faveurs de ce qui deviendront par la suite leurs modèles. A l’image d’Olivier Föllmi qui offre toujours quelques tours de magie avant d’envisager un premier cliché, ou encore de ce photographe espagnol croisé en chemin et qui avait appris à modeler des personnages à partir de ballons de baudruche, prenez le temps de concevoir votre entrée en matière. C’est en développant de telles approches que l’on passe progressivement du statut de touriste doté d’un appareil à celui de voyageur-photographe et le plaisir en est alors décuplé.

La délivrance, pour un finish en beauté :

C’est tout bête mais je ne saurais que trop vous conseiller de prendre le temps de tirer certaines de vos photos et de les offrir en retour à ceux qui vous ont donné de leur temps et permis de créer un univers en image. IL existe des labos partout, même dans les contrées reculées et le coût d’impression est indexé au coût de la vie du pays. Vous constaterez qu’il n’y a pas de plus délicieux instant que celui où tout le monde découvre avec excitation le résultat de tout ce travail. C’est un beau cadeau que l’on se fait, pour un coût quasi nul. Il serait dommage de s’en priver.

Dans cette vidéo, vous pourrez vous rendre compte de l’émulation créée dans ce village H’Mong au moment de leur rapporter quelques uns des clichés effectués. Un de mes meilleurs souvenirs de voyage dans ce décor idyllique.

SE-Asia on a motorcycle (Part 1) : North Vietnam from Adrien Dubuisson on Vimeo.

Leave a Reply

Connect with Facebook