- Hide menu

Portraits de Cashemere

Prenez le visage d’un homme et vous y lirez tous les tumultes de sa terre. Prenez le visage d’une femme (si vous en trouvez), et vous y lirez la nature des croyances de ses pères. Prenez le visage d’un enfant enfin, et vous y lirez tout l’espoir d’un peuple.

Prenez maintenant le visage d’un kashmiri. Vous y trouverez peut-être de la souffrance et du dénuement, vous y trouverez peut-être aussi la force d’un peuple qui résiste au temps. Ce que vous ne trouverez pas en revanche, c’est une suite de rimes en isme. Car de ce que j’ai vu, rien ne ressemblait au fatalisme, au fondamentalisme, et encore moins au terrorisme…

Leave a Reply

Connect with Facebook