- Hide menu

Srinagar : poésie et résistance

Srinagar Kashmir. Il y a quelque chose dans l’air. Quelque chose qui vous prend, vous consume de l’intérieur et ne vous lâche plus. Srinagar est une ville insaisissable, bastion d’une population de résistants, au coeur de la zone la plus militarisée du monde. Un million d’hommes en armes de part et d’autre des frontières pakistanaises, indiennes et chinoises et au milieu vivent ces familles. Des enfants, des femmes et une culture endémique en proie aux intérêts des grandes nations.

Peut-être ceci a-t’il un lien avec les incessants appels à la prière du Muezzin, peut-être est-ce le regard de ces gens défiant l’autorité tutélaire d’une Inde tantôt protectrice, tantôt colonisatrice… Toujours est-il que j’ai été happé par cette terre ambiguë au parfum de lutte. Peut-être est-ce une question de méridiens, Srinagar est en effet plus proche de Kaboul que de Delhi à vol d’avion..

Shikaras sur les eaux tranquilles du Lac Dal, monts himalayens en toile de fond, la mosquée d’Hazratbal traîne lasse derrière ses barbelés. Et cette captivité environnante ne la rend que plus belle. Srinagar, quand j’y pense…

Feedback

Peurs et préjugés : on me demande souvent qu’elle a été ma destination préférée, celle qui m’a le plus marqué. Sans hésitation je réponds le Kashmir. La route qui y mène, ses habitants, les occupants et les insurgés. Je les ai tous aimé et la plupart, je les ai photographié. Pourtant il s’agit bien d’une terre mortifère où les escarmouches sont pour ainsi dire quotidiennes. Ce qui m’amène à la question des préjugés. Des quelques voyages que j’ai pu faire, appareil à la main, le Kashmir m’a offert parmi mes plus beaux sujets. Respectez les règles de courtoisie de base, prenez soin d’engager la relation avant de sortir l’objectif et vous reviendrez de cette contrée avec vos plus beaux clichés. Quant aux apriori habituels concernant musulmans, mosquées, voiles, etc. laissez ça aux grands médias et à ceux qui ne sortent jamais d’Europe. Ce genre de posture mentale sied mal au viseur du photographe et vous le constaterez vous-même, à une réalité du terrain souvent toute autre…

2 Responses to “Srinagar : poésie et résistance”

  1. Nishtha says:

    Kashmir’s picturesque landscapes and evert picture looks like a picture postcard. If only there could be ‘ Peace’ in the this heaven…

    Keep it up Adrien.

    • admin says:

      If only… As you say. The worst of this situation is that for an India lover as I am, it is impossible to decide whether the government’s position is the right one or not. A situation that lasts since 1931… On the one hand, militaries give their best to keep the border roads clean and secure, on the other, they can’t tolerate any sign of insubordinate behaviour even when it is only a matter of misunderstading. I unfortunately witnessed some very violent behaviours towards my kashmiri driver. This place tore my heart. It is wild, beautiful, soulful, culturally astonishing, and more than for any other region I’ve visited, I promised myself I would come back. Thanks for you words my sweet Nishtha.

Leave a Reply

Connect with Facebook