- Hide menu

Sur les sentiers de l’Everest

La chaîne de montagnes entourant l’Everest et ses glaciers constitue un terrain de jeu rêvé pour le photographe amateur. Une topographie saisissante, des décors à couper le souffle évoluant heure après heure, un contraste naturel sans égal et une très forte culture locale s’ajoutent à la longue liste des très nombreux attraits que compte l’Himalaya.
Cliquez sur la première photo pour entamer la projection (détails techniques en bas de cette page).

Feedback technique

Les batteries

La boucle reliant Lukla, le camp de base de l’Everest et le sommet du Gokyo Ri, nécessitent près de quinze jours de marche dont six sans solution viable pour la recharge. Il est conseillé de prévoir une batterie supplémentaire que l’on rechargera au plus tard à Namche Bazar (3800m). Passés 4,000 mètres, étant données les fortes chutes du mercure lorsque tombe la nuit, il est recommandé de dormir avec ses batteries près de soi (pq pas enroulées dans des chaussettes et glissées au fond du duvet).

Attraits socio-culturels : les sherpas et la vie monastique bouddhiste.

La vie ecclésiastique et civile locale sont très riches et assez faciles d’accès. Les vêtements et coutumes traditionnels s’exhibent toujours lors des festivals annuels qui ont principalement lieu en Novembre. Les gompas (monastères) que l’on visite librement rivalisent de beauté et sont une sublime entrée en matière avec l’art bouddhique, très différent de ce que l’on trouve dans le Sud-Est asiatique. Moyennant une brève et cordiale introduction, la plupart des moines et nones accepteront de vous ouvrir leurs portes et de se faire tirer le portrait. Il est préférable de toujours faire connaissance au préalable et de ne pas utiliser de flash à l’intérieur du temple, même si cela ne vous est pas explicitement précisé.

Pour lire la liste des conseils aux voyageurs, cliquer ici, pour la vidéo du trek : cliquer là.

Leave a Reply

Connect with Facebook