- Hide menu

World Crunching

Fine fleur que la peur ! Celle qui maintient en vie peut aussi prendre les habits de notre petite mort. La peur du monde, la peur d’un monde, l’angoisse du vide. De la peur nait le refus, cohortes d’images fruits d’un reflux insensé de déchets mal condensés, sciatiques médiatiques d’une époque virale. Vrai flou réfutant l’ineffable beauté d’une planète que l’on déflore avec ardeur et sans passion, machinalement malmenée par nos manies souvent mal dégrossies !

De ce filtre déformant qui nous grossit l’ego, nous ne parvenons qu’à oublier qu’il y a un monde autour de nous, mille fois plus grand, mille fois plus beau, qui nous dépasse et sans effort. A la femme et à l’homme, habités de l’insatiable envie de découvrir cet univers bleu mille fois grandiose, en voici quelques vignettes vainement ravivées. Voici le monde, enfin devrais-je dire : une pale copie faite de miniatures. Mais il ne tient qu’au héros de le voir de ses propres yeux et en grandeur nature. Longue route à toi compadre et bravo pour ce mini-effort de lecture !

Feedback technique

Appelez-moi imposteur. Dans cette série, je ne fais que grimer numériquement un effet mieux connu sous le nom de tilt shifting (merci à mon ami Romain pour le brief). L’optique décalée d’antan est ici remplacée par quelques manipulations dans un logiciel de retouche. Ainsi les plus aguerris pourront jouer sur Photoshop à ajouter des formes laissant apparaître sur la photo de larges plages de flou gaussien en couches dégradées. Les plus économes pourront plus simplement faire un petit tour sur un site tel que Tiltshifmaker pour réaliser l’opération. Il est à noter que cet effet s’accommode très bien du slowmotion. Un dernier exemple s’il fallait vous en convaincre, ici.

Leave a Reply

Connect with Facebook